Affections et sensibilités

Air intérieur pollué > Affections et sensibilités

Affections et sensibilités perçues suite à l'exposition aux particules fines polluantes

La santé et le bien-être de chaque individu comptent plus que tout. Dans un monde ou la pollution extérieure, déjà préoccupante, se dégrade considérablement depuis les 20 dernières années (ADEME), il est néanmoins possible de se protéger.

Que ce soit en zone urbaine, dans certaines vallées de montagne ou en campagne, la pollution de l’air composée de particules fines est responsable de près de 48 000 décès en France chaque année.

Les polluants comme le dioxyde d’azote, l’ozone troposphérique ou les COV sont dangereux pour la santé, même si nous y sommes exposés à faible dose. Tous les secteurs d’activités sont responsables de la formation de ces polluants : transports, industries, chauffage des bâtiments résidentiels et tertiaires, l’agriculture etc.

La qualité de l’air intérieure est l’affaire de tous

La pollution intérieure est due à la présence de polluants physiques, biologiques et chimiques dans des environnements confinés qui s’infiltrent dans des espaces clos ou ne sont pas naturellement présents en extérieur.

La qualité de l’air intérieur est une préoccupation de santé publique qui concerne l’ensemble des populations et spécifiquement les personnes sensibles, fragiles (enfants, personnes âgées, hypersensibles, allergiques).

S’ajoutent aux polluants extérieurs des contaminants différents et potentiellement plus dangereux :

  • Contaminants biologiques : Bactéries et champignons causées par un fort taux d’humidité, la présence d’acariens et pollens de l’extérieur.
  • Contaminants biologiques provenant des animaux et des humains : Les allergènes issus de la salive des animaux, les bactéries et virus aéroportés transmissibles entre les individus.
  • Les Composés Organiques Volatils issus des bâtiments : Ils proviennent des panneaux de fibres de bois, peintures, vernis, colles, tapis et meubles, sols en plastiques etc.
  • Les COV issus des produits ménagers et industriels : Nous pouvons les retrouver dans les solvants, les désodorisants, les imprimantes et photocopieurs, les parfums et savons, les produits dérivés du papier.
  • Les COV issus des systèmes de chauffage, ventilation et climatisation.
  • Contaminants chimiques : Particules fines provenant des gaz d’échappement de véhicules et d’usines ou du monoxyde de carbone, azote, souffre.

Le climat et la présence de polluants évoluent différemment en fonction de la température, de l’humidité présente et des flux d’air.

Les effets sur la santé de la pollution intérieure

Une mauvaise qualité de l’air intérieure, que ce soit en milieu professionnel ou chez les particuliers, a un impact négatif immédiat et à long terme sur chaque individu. Certaines personnes sont atteintes de pathologies particulières et ressentent plus fortement les effets de la pollution intérieure sur leur santé, ce sont celles qui souffrent de :

  • Problèmes respiratoires et pulmonaires :
    • L’asthme et rhinites allergiques,
    • Des allergies (acariens, polis d’animaux, pollens, moisissures).
  • Problèmes cardiaques :
    • Crise cardiaque,
    • Insuffisance respiratoire et cardiaque,
    • Hypertension,
    • Arythmie.
  • D’hypersensibilités :
    • MCS : (Multi Chemical Sensibility) Hypersensibilité Chimique Multiple qui se caractérise par une intolérance/sensibilité extrême environnementale forte aux produits ou substances chimiques à de très faibles concentrations. Certaines personnes sont en plus électro-sensibles.

Il peut exister chez certaines personnes des sensibilités croisées ou apparitions de symptômes à la suite de l’exposition répétée à des agents biologiques ; ceux-ci varient d’un individu à l’autre. Nombres de pathologies sont liées à la présence de microparticules (PM : Particulate Matters), COV, odeurs, produits chimiques détectés dans les bâtiments modernes ou à la présence de moisissures dans les bâtiments plus anciens lorsque la circulation de l’air n’est pas optimisée.  

Si vous suspectez que la pollution est à l’origine de vos problèmes de santé ou que vous souhaitez simplement prévenir les effets négatifs, aérer est la première des solutions.

Vous pouvez aussi purifier votre intérieur et éliminer les polluants biologiques et chimiques en utilisant un purificateur d’air équipé d’un filtre à charbon actif, d’un filtre HEPA 13 ou 14 et qui peut entre autres combiner deux technologies innovantes que sont l’ionisation et la photocatalyse.

Quelles affections et sensibilités peuvent nous toucher ?