COV et Odeurs

< Retour
composés organiques volatils

Qu’est-ce qu’un composé organique volatil ?

Les composés organiques volatils (COV) sont des substances à l’état gazeux présentes dans l’air que nous respirons. Ils sont formés à partir de plusieurs composés chimiques (carbone, hydrogène…). Leur nature volatile leur permet de se disperser plus ou moins loin de leurs sources d’émission.

Ils peuvent être d’origine naturelle, comme les composés aromatiques produits par les fleurs, ou d’origine « anthropique », c’est à dire, produits par les activités humaines telles que l’industrie, l’automobile, l’agriculture ou encore les activités domestiques.


Les composés organiques volatils ont-ils des odeurs ?

La plupart dégagent une odeur forte et caractéristique comme le formaldéhyde (odeur de « neuf » de meubles en bois aggloméré), l’acétone ou encore le white-spirit. On retrouve également des COV dans la fumée de cigarette, qui ont une odeur de tabac désagréable et résistante. Néanmoins, certains composés organiques volatils sont incolores et inodores et par conséquent indétectables. 


Quelles sont les sources de composés organiques volatils au sein de votre logement ?

En 2015, 45% des émissions de composés organiques volatils étaient résidentielles, issues notamment de la combustion des appareils de chauffage et de l’utilisation de solvants (utilisés dans les produits de nettoyage, de dégraissage et de peinture).

Ainsi, chez vous, les sources d’émissions de COV sont nombreuses. Possédant des propriétés variées, elles composent un grand nombre de produits d’usage quotidien :

En plus des sources intérieures, on retrouve des composés organiques volatils à l’extérieur des logements qui sont très polluants. Ils sont notamment présents dans les émanations de carburants, ou produits par l’agriculture, les industries et la végétation.


Quelles conséquences ont-ils sur notre santé ?

Les composés organiques volatils sont des polluants néfastes pour notre santé, qui dégradent la qualité de l’air. En fonction de la quantité et de la durée de l’exposition, ils provoquent gènes et difficultés respiratoires (toux, essoufflement, irritation des muqueuses, asthme, rhinite allergique), maux de têtes ou encore nausées. 

D’autre part, ils sont précurseurs d’ozone. Sous l’effet du rayonnement du soleil et en se combinant à d'autres polluants, les composés organiques volatils sont susceptibles de produire de l’ozone dans les basses couches de l’atmosphère.

A l’inverse de l’ozone présent dans la stratosphère qui nous protège des rayons UV nocifs, l’ozone en basse atmosphère est néfaste à la fois pour l’environnement et pour notre santé. Ce gaz agressif pénètre en profondeur dans les voies respiratoires et peut aggraver vos problématiques respiratoires.

Parmi les COV les plus nocifs, on retrouve le benzène dégagé par la combustion de bois, les vapeurs de carburant ou la fumée de tabac, et le formaldéhyde libéré par les peintures ou les produits d’entretien, tous deux cancérogènes.


Utilisez un purificateur d’air pour vous protéger des composés organiques volatils et de leurs odeurs déplaisantes dans votre logement 

Dès lors, comment assainir une maison ? Tout d'abord, il est essentiel de réduire au maximum votre consommation de produits contenant des composés organiques volatils. De plus, une aération quotidienne de votre logement d’au moins 15 minutes, vous permettra de réduire la concentration des polluants à l’intérieur.

D’autre part, l’utilisation d’un purificateur d’air de qualité médicale est fortement recommandé. Équipé d’un système de filtration garantissant l'élimination de 99,95% des particules fines présentes dans votre air, il est le meilleur allié pour lutter contre la pollution intérieure.

Dans un premier temps, son filtre HEPA 13 de qualité médicale, va capturer dans ses milliers de fibres, les différentes poussières, particules fines et allergènes présents dans votre air intérieur. 

Dans un second temps, le filtre à charbon actif va absorber jusqu'à 98% des composés organiques volatils présents dans l’air, tout en décomposant l’ozone et en éliminant les odeurs désagréables. 

Enfin, pour une purification optimale de l’air, nos purificateurs proposent également la fonction de catalyse à froid ou photocatalyse, un quatrième filtre associé à l’action de lampes UV, qui permet de transformer les polluants en vapeur d’eau et en CO2.