Instituts de beauté

< Retour
Beauty centers

Les Risques pour la santé dans les instituts de beauté.

Le métier d'esthéticienne est d'effectuer des soins sur les clients, ils sont très divers et nombreux:

- Soins de beauté du corps et du visage.

- Soins de manucure.

- Soins de massages.

- Soins de pédicure.

- Épilations diverses, électriques, laser, lumière pulsée.

Ces soins s'exercent la plupart du temps dans des instituts de beauté, mais aussi au sein de centres de thalassothérapie, de balnéothérapie et même à domicile.

Les problèmes d’allergies et de troubles des voies respiratoires sont très fréquent dans les instituts de beauté.

Les produits utilisés (vernis et dissolvants pour ongles, huiles essentielles, parfums, ...dont le colophane qui est un irritant et un allergisant pour la peau et les voies respiratoires). Ils sont très volatils. Les vapeurs restent longtemps en suspension dans l'air.

Tout cela peut déclencher des allergies au niveau des voies respiratoires : rhinite, asthme…ainsi que des irritations oculaires (picotements des yeux) et s'aggraver en conjonctivites tenaces.

Mais aussi des céphalées, perte de mémoire, étourdissements... 

Une allergie peut être très invalidante, jusqu'à entraîner une inaptitude professionnelle et nécessiter une reconversion!

La bonne aération et ventilation générale permettent un renouvellement de l'air qui diminue la densité des polluants dans les locaux, en particulier celle des produits volatils qui sont utilisés souvent, et dans les box confinés.

Les entrées d'air doivent être compensées par des sorties forcées

Selon Officiel Prevention http://www.official-prevention.com/index.php

Selon l’ANSES en octobre 2017 : https://www.anses.fr/fr/system/files/CONSO2014SA0148Ra.pdf

Pour préserver sa santé, celle de ses salariés, clients et améliorer le bien-être voici 5 conseils pour aider les instituts de beauté à améliorer la qualité de l'air intérieur au quotidien, évacuer les polluants.

Il faut éliminer les gaz ou composés organiques volatils qui peuvent êtres produits par les solvants, les aérosols, les vernis..

Ne pas s'exposer aux particules fines comme les PM 2.5 venant de la poussière de résine, des squames, des poils et cheveux..

1. Bien aérer quotidiennement. 

Les produits utilisés (vernis et dissolvants pour ongles, huiles essentielles, parfums, ...dont le colophane qui est un irritant et un allergisant pour la peau et les voies respiratoires). Ils sont très volatils. Les vapeurs restent longtemps en suspension dans l'air.

2. Installer une VMC dans vos locaux.

Cette solution est efficace pour s’assurer d’extraire l’air pollué et le remplacer par un air sain. L’extracteur aspire l’air intérieur pollué et en créant une dépression permet à l’air extérieur plus sain de pénétrer dans vos locaux

3. Bien refermer les pots et flacons après usage. 

Les produits que vous utilisez au quotidien sont constitués de COV (Composés organiques volatils) nocifs. Prendre l'habitude de refermer les flacons après leur utilisation évite une trop grande dispersion de ceux-ci dans votre environnement.

4. Porter un masque lors des soins. 

Près de 60 substances utilisées quotidiennement dans votre métier présentent un danger élevé (cancérogènes).

Par ailleurs, les particules qui se dégagent au moment du limage des ongles se retrouvent dans les poumons. Porter un masque lors des soins, vous permet d’éviter d’inhaler ces substances.

5. S’équiper d’un purificateur d’air. 

En purifiant l’air intérieur de votre institut de tous les contaminants, particules fines, composés volatils et même odeurs.

Un purificateur renouvelle votre air intérieur 2 à 3 fois par heure.