La Journée Nationale de la Qualité de l’Air

La Journée Nationale de la Qualité de l’Air

Elle a lieu annuellement au mois d’Octobre depuis 2015 et organisée par le Ministère de la Transition Ecologique ce 14 octobre 2021. Elle mobilise tous les acteurs individuels et collectifs. L’objectif est de sensibiliser les citoyens aux problématiques/problèmes et conséquences de la pollution de l’air ainsi que l’importance de la qualité de l’air que nous respirons.

Cette journée permet de faire connaître les solutions accessibles permettant de réduire les émissions de polluants et particules fines (PM 2.5) dans tous les secteurs. Des outils technologiques indispensables sont mit en avant : moyens de transports, biogaz, chauffages écologiques, agriculture responsable, outils d’analyse des polluants, solutions de traitements de l’air etc.

Tout le monde est concerné, un enjeu de santé publique

Aujourd’hui, l’air que nous respirons, en intérieur et extérieur, est pollué. Cela a un impact négatif sur notre santé, notamment chez les plus jeunes et les plus sensibles.  Nous inspirons en moyenne, selon notre activité, 10 000 à 20 000 litres d’air/jour.

L’air contient de l’oxygène (O2), du diazote (N2). Il est aussi composé de polluants naturels (pollens, poussières, embruns marins) ou créés par l’activité humaine (trafic routier, agriculture, industrie, énergie etc.).

La qualité de l’air est un enjeu majeur de santé publique. – Santé Publique France

Chaque année, la pollution de l’air provoque, en France, 40 000 décès. On estimait aussi à 262 millions les personnes qui souffraient d’asthme en 2019 à cause de la pollution. Cette pollution concerne tout l’hexagone, en zone urbaine, périphérique ou zone rurale.

Quels effets de la pollution sur notre santé ?

Sur la santé :

Les polluants affectent principalement nos voies respiratoires et voies digestives si les polluants contaminent notre alimentation. Leurs effets dépendent de plusieurs facteurs :

  1. Leur composition chimique
  2. Leurs tailles (micro ou macro-particules) et leur quantité
  3. De nos habitudes de vie (âge, sexe, tabagisme etc.) et état de santé
  4. De la durée d’exposition à ces particules.

A court terme, bien qu’étant faiblement exposés, un individu peut-être sujet à des irritations des yeux, de la gorge, de pathologies respiratoires (asthme, bronchite) etc.

A long terme, avec une exposition sur plusieurs années, la pollution atmosphérique peut altérer l’espérance de vie, augmenter le taux de mortalité, créer une diminution des mécanismes de défense de l’organisme et provoquer des réactions inflammatoires graves.

Il est estimé à 50% de la population Française souffrant d’allergies respiratoires en 2050

Des Faits et chiffres pour comprendre l’allergie – Asthme et Allergies et Urticaire (asthme-allergies.org)

Sur l’environnement

Les polluants atmosphériques ont des incidences sures :

  • Les écosystèmes : Les pluies acides contiennent certains polluants qui, en tombant, s’infiltrent dans les cours d’eaux et sols ce qui perturbe l’équilibre de la faune et la flore aquatique.
  • Les cultures : Une très grande quantité d’ozone abîme les feuilles des arbres ou autres végétaux ce qui peut entraîner une baisse des rendements agricoles de 5% à 20%.
  • Le bâti : Les pierres des bâtiments et monuments faits en pierre, ciment et verre noircissent à cause de l’oxydation et la corrosion.

Comment agir pour améliorer la qualité de l’air ?

« Collectivités, entreprises, associations, écoles, citoyens sont invités à organiser et à participer à des évènements qui pourront montrer les bonnes pratiques pour lutter contre la pollution de l’air : conférences, portes-ouvertes, expositions, expérimentations, jeux, etc. » (Atmo Auvergne Rhône-Alpes, 2021.)

De nombreux évènements sont organisés (webinars, conférences) pour comprendre et échanger avec des experts sur les thèmes de la QAI (Qualité de l’Air Intérieur), de la prévention et gestions des émissions industrielles, de la qualité de l’air extérieur.

Pour vous informer sur :